prisonnier du jour/libre la nuit.

méditation

ASTRAL :
C’est le lieu ou la condition que l’on atteint lorsqu’on a quitté son enveloppe charnelle.
On y peut rencontrer les amis qui ont quitté le monde physique et abandonné leur corps dans ce qu’on nomme la mort et qui attendent là le moment de leur réincarnation.
Le monde astral correspond dans une certaine mesure au paradis des chrétiens, un lieu intermédiaire, un lieu de rencontre, mais ce n’est pas encore le royaume ces cieux.
L’ASTRAL: (VOYAGER DANS) :
Lorsqu’une personne se couche pour dormir, le mécanisme de son corps ralentit.
Ses fonctions physiologiques prennent un rythme plus calme, mais sa forme astrale, que l’on appelle aussi l’âme, ou l’ego, ou l’Atman, quitte son corps et s’élève dans l’astral.
Faisons une comparaison : au moment de se mettre au lit, on ôte ses vêtements, on les abandonne.
De même, notre corps astral abandonne notre corps physique comme un vêtement.
Notez qu’il existe divers plans, différents niveaux, dans le monde astral.
Un voyage dans l’astral peut s’effectuer à partir du pays où l’on réside pour nous mener dans n’importe quel coin du monde, selon l’usage que l’on veut faire de son temps astral et les projets que l’on a formés. Lorsqu’une personne est parvenue à un haut degré d’évolution et que,
peut-être, elle vit sa dernière vie sur Terre,
elle a toujours beaucoup de raisons pour voyager dans l’astral.
Plus elle est évoluée, plus elle est en mesure de voyager loin.
Il est facile de se déplacer dans l’astral, à condition de s’y être entraîné.
Cela nécessite à la fois de la pratique et de la patience.
Tous les animaux en sont capables, d’ailleurs, comme ils sont capables de clairvoyance et de télépathie. Ajoutons que le paradis du monde astral devient, dans certains cas, un purgatoire pour ceux qui se sont mal conduits sur Terre! Dans l’astral, les êtres se rencontrent et forment des projets quant à ce qu’ils vont faire une fois revenus au monde physique.
Malheureusement, une fois de retour, ils oublient leurs louables intentions et, finalement, se contentent de faire ce qui leur est le plus agréable et le plus facile.
On ne saurait trop recommander l’ entraînement au voyage astral, car il n’est rien de plus extraordinaire que l’impression ressentie lorsqu’on s’élève au-dessus de son enveloppe charnelle, à laquelle on ne tient plus que par cet immatériel cordon ombilical qui se nomme la corde d’argent.
On plane ainsi au-dessus de la Terre, dont on peut embrasser d’un seul regard
tous les pays.
On peut même s’élever dans l’espace et contempler d’autres planètes que la nôtre.
Il est même possible de déserter complètement ce monde physique et de s’enfoncer dans le monde métaphysique, où l’on retrouve ceux qui nous ont quittés il y a longtemps. 1453150048107

Laisser un commentaire