BOUDDHA :

méditation

Ce n’est pas un Dieu, c’est une personne qui est passée avec succès par toutes les vies d’un cycle d’existence et qui, étant parvenue à triompher du Karma, est prête à aborder un autre plan d’existence. Un Bouddha est un être humain libéré des servitudes de la chair.

Quand on dit « le Bouddha », on fait allusion à Siddharta Gautama.

C’était un prince qui vivait en Inde il y a quelque deux mille cinq cents ans environ;

il avait renoncé à toutes les possessions matérielles afin de trouver la vérité.

Et il trouva le Nirvana, qui n’est pas, comme on le croit communément, le néant.

Chacun de nous doit s’efforcer de parvenir à la qualité de Bouddha, qui est une élévation de l’être,

mais qui n’a rien de divin.

Les Occidentaux sont souvent surpris par l’expression « les mille Bouddhas ».

Ils croient naïvement qu’il s’agit de mille dieux, ce qui, évidemment, est trop fantastique pour ne pas être ridicule!

On peut parvenir à la qualité de Bouddha, quelle que soit la situation sociale qu’on occupe.

Le roi et le balayeur de rues peuvent être également purs et saints.

Nous sommes, sur cette Terre, comme des acteurs sur une scène.

L’attitude la plus sage que nous puissions adopter est d’apprendre ce que nous avons à apprendre.

« Les mille Bouddhas » est donc une expression qui signifie simplement qu’il existe mille (et une) façons d’atteindre à la qualité de Bouddha.

Bouddha est un symbole et non l’image taillée d’un dieu.

Les statues ou autres représentations de Bouddha n’existent que pour nous rappeler ce que nous pouvons être si nous le voulons et si nous œuvrons en conséquence.

Laisser un commentaire